Aujourd’hui 9 Mai, journée de l’Europe …

et le 25 Mai, en tant que citoyen français nous allons être sollicités pour l’élection des député(e)s européen(e)s.

Bien souvent on se demande pourquoi on vote, à quoi va servir notre vote, quels sont les rôles de nos élus … beaucoup de questions restant sans réponse.

Pas de réponse ? Alors pourquoi se déplacer ?

C’est dans le but d’ouvrir quelques pistes, de donner quelques informations utiles et non partisanes que cet article est proposé.

 

Ces élections concernent combien de pays ?

 

Il y a 28 pays en Europe qui vont se mobiliser pour le vote européen. (Voir)

 

Tous les pays n’ont pas le même nombre de représentants au parlement européen, les deux pays les plus représentés sont l’Allemagne (96 députés) et la France (74 députés).

Récapitulons…

    Nombre total maximum de députés européens: 750 + le Président du Parlement

    Nombre maximum de députés par pays: 96

    Nombre minimum de députés par pays: 6

 

Quelle répartition politique ?

 

Actuellement l’assemblée parlementaire à une tendance à droite.

Résultats de 2009 : (voir)

Aujourd’hui 9 Mai, journée de l’Europe …

Aux dernières élections Européennes la France à voté majoritairement à droite.

   

Quels changements pour 2014 ?

 

Pour les élections 2014 il y aura une petite subtilité, en plus d’élire des députés, les électeurs affirmeront leur préférence pour le choix du futur Président de la Commission Européenne.

 

Les candidats sont au nombre de 6 répartis en 5 groupes : (voir)

  • Jean-Claude Juncker, Parti populaire européen candidat de la droite européenne
  • Martin Schulz, Parti socialiste européen candidat des socialistes européens
  • Guy Verhofstadt, Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe candidat des centristes européens
  • Alexis Tsipras, Parti de la gauche européenne, candidat de l'extrême gauche européenne
  • José Bové et Franziska Keller, Les Verts candidats des écologistes européens

 

Suite aux élections, le Conseil Européen proposera au poste de Président de la Commission celui de ces  six candidats qui représentera le vote majoritaire au plan européen.

Le candidat devra tout de même être approuvé à la majorité par les membres du Parlement Européen (376 voix sur 751). Ici se jouent les alliances politiques.

Pour rappel, avant 2009, c’étaient les chefs de gouvernement qui nommaient le Président de la Commission.

 

Et concrètement cela change quoi ?

 

Depuis 2009, date de l’entrée en vigueur du  «  Traité de Lisbonne », les pouvoirs décisionnels du Parlement sont renforcés, renforçant la démocratie dans l’Union Européenne. C’est une avancée démocratique majeure qui  met le Parlement Européen et le Conseil sur un pied d’égalité sur la majorité des choix  politiques européens

Avec l’élection du Président de la Commission par le Parlement comme évoqué précédemment, les liens entre parlementaires élus démocratiquement au suffrage direct et les membres de la commission nommés devraient s’accroitre, permettant ainsi  une meilleure coordination et mise en place des choix stratégiques des politiques européennes.

 

Vue d’ensemble des interactions entre les différents corps décisionnaires de l’Europe.

 

Trois institutions interviennent dans le processus législatif : (voir)

  • le Parlement européen, composé de députés élus au suffrage universel direct, qui représentent les citoyens européens.
  • le Conseil de l'Union Européenne, qui représente les gouvernements des États membres. La présidence du Conseil est assurée alternativement par chaque État membre, selon un système de rotation.
  • la Commission Européenne, qui représente les intérêts de l’Union dans son ensemble.

Ces trois institutions utilisent la «procédure législative ordinaire» (ou «codécision») pour élaborer les politiques et la  législation mises en œuvre dans toute l’UE.

En principe, la Commission présente des propositions de législation, qui sont adoptées par le Parlement et le Conseil. Une fois adoptés, les actes législatifs sont mis en œuvre par les États membres comme la France.

La Commission est chargée de veiller à ce qu'ils soient correctement appliqués.

 

Aujourd’hui 9 Mai, journée de l’Europe …

Bien sur il y a d’autres acteurs comme la Cour des Comptes ou la Cour de Justice qui sont la pour valider et contrôler des aspects techniques, juridiques et financiers des différentes lois à appliquer.

 

Et en France, …

 

En France sur les 751 sièges de députés européens on votera pour 74 sièges (voir) soit près de 10% des députés européens.

La répartition par groupe des régions se répartit  ainsi :

Ile de France 15 députés, Nord Ouest 10 députés, Est 9 députés, Sud Est 13 députés, Massif Central 5 députés, Ouest 9 députés et Sud Ouest 10 députés, Outre-mer 3 députés.

 

Répartition en 2009 selon la couleur politique pour la France :

Aujourd’hui 9 Mai, journée de l’Europe …

Pourquoi voter pour les européennes le 25 Mai ?

Ce 25 Mai, notre vote favorisera fortement la nomination du Président de la Commission Européenne, organe qui émet les propositions de lois et les met en application.

Cette nouveauté représente une responsabilité, car en impactant sur deux institutions européennes notre vote influencera les choix politiques européens.

Et si on faisait un test !

Et le 14 mai à Villemur voir 

 

ou :

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
R
Bonjour,
Je suis tombé par hasard sur votre article et votre blog.
Je trouve pertinent les rappels faits sur la couleur politique majoritairement présente sur les bancs du parlement européen et de la commission européenne.
Et oui c'est à droite.
Quand j'entends monsieur Copé appeler à voter à droite pour les européenne pour soit disant donner un message au président Hollande je trouve cela gonflé.
Il nous prend pour des cons.
On vote pour les européennes, appeler les français a voter a droite alors que c'est déjà la couleur dominante et que ce sont eux les principaux responsables de la politique conduite en Europe, oui cette politique qui est décriée, j'appelle ça du cynisme.
Monsieur Copé devrait avoir honte de faire ce rapprochement, s' il y a bien un groupe politique que l'on devrait appeler à faire battre lors de ces élections (FN mis à par cela va de soi) c'est le votre monsieur.
En prenant cette position monsieur Copé incarne ce que la politique a des plus néfaste, mais cela n'est qu'une habitude pour lui.
Répondre
D
De votre article j'en retire une information importante, c'est le vote indirect pour la présidence européenne.
Je suis de gauche, et relativement déçu de la politique du gouvernement, mais en même temps je me dis que devant appliquer des directives européennes imposées par une majorité à droite, il ne doit pas être évident de s'expliquer pour notre gouvernement.
Alors c'est pour cela que le 25 je vais voter et que j'appelle les forces de gauches à se mobiliser derrière les principaux partis de gauches, les verts, le front de gauche et bien entendu le PS afin d'imposer à la tête de l'Europe des hommes de gauche.
Ce serait une première qui pourrait changer des choses.
Ce n'est pas en dispersant les voix vers des petits partis tout à fait respectables que nous feront changer les orientations européennes, au contraire c'est renforcer la droite responsable des choix actuels de cette Europe ou donner du pouvoir à un FN qui n'est jamais présent sur les banc européens.
Désolé d'avoir été long mais c'est important de se mobiliser et merci de le faire comme vous le faites en informant
Répondre
A
Bien de montrer les évolutions de la portée du vote européen.
Bonne initiative de faire ce travail d'information
Répondre
Y
Très intéressant votre article, à la suite j'ai fait un sans faute au quizz, ce qui n'était pas gagné.
Merci pour ce travail qui a du demander de nombreuses recherches.
Répondre
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog