C’est le printemps…

Avec lui reviennent  les hirondelles, ces messagères sont hélas de plus en plus rares.

Nous ne saurions en dire autant des perturbations sur les lignes ADSL données nous rapprocher du monde moderne.

S’agirait-il d’une parade nous mettant à l’abri de la future loi « renseignement », un bon moyen d’éviter d’éventuels dérapages en matière de liberté d’expression…

Quand nous vous disons qu’en fait nous sommes de véritables optimistes !

Mais reprenons notre position d’équilibriste sur un câble de plus en plus tendu…

Pluie, soleil, c’est le lot annuel du printemps et voilà que pour reprendre l’expression des techniciens chargés d’intervenir sur notre réseau « les boitiers sont de véritables piscines où baignent les connexions »

Nous sommes épuisés de recourir aux services des opérateurs qui se disent impuissants.

Il paraitrait qu’il  existe une astuce.

Votre ligne ne fonctionne pas, vous tempêtez auprès de qui de droit.

 Nous allons exposer ici ce qui nous a été dit en catimini, vous savez cette méthode qui ne mange pas de pain…

 Un technicien se déplace, tente de trouver une connexion convenable, déshabille  Pierre pour vous habiller à vous,  Paul, le bonheur revient, vous êtes à nouveau connecté.

Mais voilà, Pierre patiente un peu puis à son tour rentre en fureur, qu’à cela ne tienne, il va falloir trouver un troisième apôtre où jongler avec Pierre…

Tous ces pauvres abonnés gagnent le ciel…comme on dit.

Notre foi dans nos semblables n’ayant d’égale que notre optimisme, nous avons tenté la méthode « aide toi, le ciel t’aidera »…

Intervention lors des conseils municipaux, textes dans ce blog, solutions péchées sur d’autres territoires,  pétitions, prise de risque lors de réunions  publiques…

Paroles, paroles, que des paroles, que tous ces mots…

Bien sûr que non, ils ont tout tenté nos élus de proximité mais  vous ne croyez tout de même pas  qu’une collectivité va financer des investissements qui serviront au privé…

Avez-vous déjà vu pareille ignominie ?

Oserez-vous dire oui ?

Bien sûr que vous savez que financièrement une commune ne peut pas grand-chose pour remédier à un problème aussi énorme que celui des réseaux téléphoniques et ADSL.

Optimistes mais pas niais !

Pourtant, vous avez pu lire dans les publications de ce qui est aujourd’hui Conseil Départemental, dans les publications dernièrement encore du Conseil Régional, que le  «  Haut débit » était une priorité.

Où vivons-nous pour qu’en hauts lieux on s’inquiète si peu de notre sort ?

Peut-être que nous ne crions pas assez fort, nous, commune excentrée à environ une trentaine de kilomètres de la métropole ?

Peut-être que nos représentants élus n’ont pas non plus criés assez forts depuis 2004.

Nous n’avons que cette option car  ne pouvons douter de la grande volonté de nos représentants pleinement conscients de la nécessité d’internet pour toute la population, pour de multiples raisons y compris économiques…

Nous ne pouvons davantage imaginer un quelconque manque de considération de la part des « bon dieux politiques «  locaux.

 

Aux dernières nouvelles, Monsieur Gardelle, adjoint au maire, lui-même sensibilisé au problème ADSL de part son lieu de résidence tente de travailler à trouver une solution à travers le SDAN(Schéma Directeur d’Aménagement Numérique).

Pourra t-il prendre le train en marche ?

Sera- t-il localement soutenu, départementalement et régionalement entendu ?

Tout cela pourrait faire l’objet d’une indispensable question lors de la prochaine réunion publique des «  un an de mandat »  que cette nouvelle équipe devrait organiser sous peu, en respect des promesses de campagne.

 

 

Marie-Gabrielle Gimenez

C’est le printemps…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog