URGENCE : Réduisons vite nos déchets, çà déborde

Qu’en est-il sur Val’Aïgo ?

Le marché concernant la collecte des déchets consenti à la société Véolia approche de son terme. Nous espérons qu’un récapitulatif transparent  des coûts, des améliorations comme des lacunes de ce service délégué sera à la portée des citoyens avant une prochaine décision.

Personne n’a oublié la méthode employée, sans aucune concertation ni la moindre information avant le vote de cette délégation, ce en période de vacances…

L’entrée de Buzet dans notre intercommunalité apportera sur les modes de collectes de nouvelles  visions, compétences et peut-être propositions.

Oserons-nous évoquer un possible retour en Régie ?

Au présent :

Nous avons lors du conseil communautaire eu connaissance du bilan annuel de la collecte, un survol du problème ou de ce qui pourrait le devenir. Nous n’irons pas jusqu’à dire que rien n’est fait, ce serait injuste, convention avec EMMAUS, containers individuels, composteurs à petit prix, conteneurs enterrés, travail avec les scolaires…

 Il reste beaucoup de travail et nous devons tous prendre nos responsabilités.

Responsabilisation, voilà un maitre mot pour économiser non seulement nos deniers mais également nos ressources en protégeant notre environnement et par la même notre santé présente et future.

Le coût moyen de la prévention est de 1 à 2 €/hab./an.

Le coût complet HT de gestion des déchets est de 113 € par  habitant en moyenne en 2014.

(Source ADEME) https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-plpdma-ademe.pdf

Communication sur une charte :

Lors du dernier conseil communautaire, une charte qui ne mange pas de pain nous a été présentée.

Elle engage les élus de 8 collectivités de l’aire toulousaine à se pencher sur la réduction des déchets à l’horizon 2025.

URGENCE : Réduisons vite nos déchets, çà déborde
URGENCE : Réduisons vite nos déchets, çà déborde

Cette charte met une fois encore en avant la  nécessité de réduire nos déchets et acte au-delà de la prise de conscience de cette nécessité, la volonté commune de différentes collectivités.

Mettre à contribution les citoyens et le milieu associatif.

Des associations citoyennes locales œuvrent déjà dans ce sens en récupérant par exemple les déchets jetés dans la nature. La prévention est l’affaire de tous, l’acquisition des bons gestes est aussi à la portée de tous.

Parmi ces association, ABCDE, (Association Bessiéraine Contre la Dégradation de l’Environnement) association née à Bessières  communique sur le souhait d’étendre ses actions au périmètre intercommunal de Val’Aïgo.

Nous relayons cette initiative plus que jamais porteuse de sens.

URGENCE : Réduisons vite nos déchets, çà déborde

Soulignons qu’il y a toujours  la possibilité de remanier des éléments constitutifs  d’une association à travers une assemblée générale extraordinaire afin de prendre en compte l’élargissement du territoire concerné.

Avec de la bonne volonté, des échanges respectueux il y a toujours moyen d’être constructifs et d’agir, sur un territoire plus étendu, dans l’intérêt général.

Cet intérêt général est la seule ambition portée par des citoyens des différentes communes de notre intercommunalité agrandie et plus leur nombre s’affirmera, plus leurs propositions et attentes auront des chances d’être considérées. Plus nous améliorerons notre cadre de vie en progressant dans la collecte et le recyclage de nos déchets et encombrants.

Mail de l’association : abcde.bessieres@laposte.net

Laissons la parole à des membres de cette association ABCDE :

Notre Association était en sommeil depuis plusieurs années, c’est le projet de traitement de terres polluées envisagé sur la Commune de Bessières en 2016, qui a relancé l’Association  (pour l’instant le projet a été abandonné)

Nous n’avons pas la prétention de remplacer la collectivité, mais nous pouvons être un partenaire. Dans le domaine de l’environnement, tous les acteurs locaux peuvent participer à l’amélioration des problèmes environnementaux.

Un peu de communication …

 

La réduction et la prévention des déchets : Une priorité

Le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable et l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) ont lancé le 10 octobre 2005 la première campagne nationale de  mobilisation sur la réduction des quantités de déchets ménagers, intitulée

 

« Réduisons vite nos déchets, çà déborde »

 

Du fait de l’évolution de nos modes de vie, nous produisons actuellement 2 fois plus de déchets qu’il y a 40 ans.

La gestion des déchets ménagers représente un coût financier très lourd.
Ce coût comprend, la collecte, l'acheminement, le recyclage, l’élimination ou l’enfouissement des déchets dans des centres spécialisés.
Réduire les déchets ménagers représente une importante source d'économies de matières premières. La réduction des ordures ménagères représente un enjeu clé en termes d'environnement, de santé et d'économie
.

QU'EST-CE QUE la prévention des déchets ?

La prévention des déchets consiste à faire moins de déchets et donc alléger notre poubelle.

POURQUOI faire de la prévention des déchets ?

Nous produisons de plus en plus de déchets !
Le poids des déchets des ménages produits, augmente de façon inquiétante.

C'est la loi !
Les collectivités doivent être en phase avec le décret du 10 juin 2015 (articles R541-41-19 à 28 du code de l’environnement)

 

Que dit le décret ? : La loi prévoit que les collectivités territoriales responsables de la collecte ou du traitement des déchets ménagers et assimilés doivent définir un programme local de prévention indiquant les objectifs de réduction des quantités de déchets et les mesures mises en place pour les atteindre. Le programme doit faire l'objet d'un bilan annuel afin d'évaluer son impact sur l'évolution des quantités de déchets collectés et traités. Il est mis à la disposition du public ainsi que les bilans annuels d'évaluation. Le présent décret définit le contenu de ces programmes ainsi que leurs modalités d'élaboration et de révision.

Qui peut agir ?

Fabricants, distributeurs, consommateurs, pouvoirs publics et collectivités, c’est notre rôle à tous d’agir !

Toutes les collectivités ont donc l’obligation de mettre en place sur leur territoire ce que l’on appelle : un PLPDMA

Qu’est-ce que c’est ? : C’est un Plan Local de Prévention de Déchets Ménagers et Assimilés

Le Syndicat mixte DECOSET (DEchetteries COllectes SElectives Traitement) a pour vocation la mise en place d’une filière optimale de traitement et de valorisation des déchets ménagers (incinérateur), Il a missionné le cabinet «IDE environnement» pour une Assistance à Maitrise d’Ouvrage afin d’aider l’ensemble des EPCI (établissement public de coopération intercommunale) du territoire Decoset à définir et à mettre en œuvre leur PLPDMA.

 

Aujourd’hui, DECOSET regroupe 8 EPCI (dont Val’ Aïgo) totalisant 152 communes et une population de 983 570 habitants.  Une charte en concertation avec des élus et des agents territoriaux de l’ensemble du territoire DECOSET a été écrite, dans le but que tous les habitants de ce territoire aillent dans la même direction en termes de prévention des déchets Cette charte a été soumise aux Présidents de chaque collectivité qui s’engage en la signant à suivre ses préconisations.

Chaque territoire : «A  le devoir et l’ambition de répondre aux attentes spécifiques de ses habitants. Chacun aura donc à sa charge la mise en place de ses actions de  réduction des déchets, dans le cadre local de son programme de prévention des déchets  (PLPDMA)»

En 2019, « Val’Aïgo » sera doté de son PLPDMA

Le PLPDMA est une démarche participative en lien avec tous les acteurs du territoire, une Commission Consultative Et de Suivi (CCES) conformément au décret du 10 juin 2015 doit être constituée, une présidence doit être nommée et un service chargé de son secrétariat doit être désigné

Composition de la CCES : élus, partenaires institutionnels, société civile (associations, groupes de citoyens…)

Rôle de la CCES

Elle est l’instance principale de concertation du PLPDMA. Elle donne son avis sur le projet, un bilan du PLPDMA lui est présentée chaque année, elle évalue le PLPDMA tous les six ans. 

Ces acteurs locaux, seront-ils contactés sur Val’ Aïgo pour participer à cette commission ? A voir...

 

 

Les enjeux de la démocratie participative

Dans le domaine de l’environnement, un meilleur accès à l’information et la participation du public dans les discussions permettent de prendre de meilleures décisions et de les appliquer plus efficacement. La démocratisation du dialogue environnemental est bénéfique à toutes les parties prenantes. Les collectivités, réduisent les risques que leurs projets soient contestés plus tard et bénéficient d’opportunités d’amélioration et d’intégration des projets dans les territoires. Pour les citoyens qui participent, c’est aussi le moyen de faire valoir concrètement leur vision, notamment des enjeux environnementaux. La démocratisation du dialogue environnemental doit renforcer la confiance dans les institutions et au bout du compte la légitimité des décisions prises.

 

Qu’en est-il aujourd’hui sur notre territoire ?

Moyens humains : 2 temps plein pour 14 346 habitants (2015)

 

Des facteurs déterminants sont indispensables pour réussir l’élaboration d’un PLPDMA, il faut un portage politique soutenu avec des élus référents fortement impliqués et des équipes de prévention motivées par des convictions environnementales, l’idée d’agir pour le bien commun d’un territoire et l’envie de créer du lien social autour d’un projet commun.

La réussite repose aussi sur une dynamique territoriale spécifique à chaque territoire, cette dynamique repose toujours sur une volonté politique claire en faveur de la réduction des gaspillages et l’économie des ressources, se traduisant par la mise en place d’une équipe dédiée et formée.

 

Les actions en place : Sensibilisation dans les écoles

                                      Mise à disposition de composteurs

                                      Calendrier chaque début d’année où il est précisé les jours de passage des différentes collectes avec un rappel des consignes de tri   

 

Un effort constant de communication est aussi très important. Des réunions d’information publiques sont nécessaires pour une sensibilisation à la démarche de prévention des déchets.

 

Concrètement : Sur notre territoire le marché de la collecte des déchets arrive à son terme fin 2019,  l’étude d’un nouveau marché aura lieu, voilà un exemple où une réflexion collective doit s’exercer, Nous espérons qu’une table ronde sur ce futur marché sera mise en place, il existe une commission environnement sur notre territoire, elle peut être force de propositions. Cela  ne doit pas être la décision d’un seul homme.

Par ces quelques lignes, nous avons tenté de faire un peu de communication, nous ne sommes pas des donneurs de leçons, nous essayons à notre petit niveau d’agir, il nous semblait important que vous soyez informés des futures actions législatives qui doivent être menées sur le territoire « Val’ Aïgo », en matière  de déchets,  nous savons tous que la réduction des déchets devient une priorité, mais maintenant c’est devenu  une obligation d’agir et de prendre des mesures concrètes pour tous les territoires …

Malheureusement, les actions faites par obligation sont souvent vues au minima, alors que les actions menées par conviction peuvent amener beaucoup plus loin.

 

Si les problèmes environnementaux ne vous laissent pas indifférents...venez nous rejoindre, toutes vos suggestions, idées seront les bienvenues.

Depuis sa dernière assemblée générale l’association « ABCDE » a étendu son périmètre d’actions sur l’ensemble de « Val’ Aïgo »

C'est collectivement, que nous ferons bouger les lignes

 

Si l’on n’agit pas maintenant en faveur de la planète, les générations futures sont réellement menacées

Amicalement et à bientôt

Rappel adresse email : abcde.bessieres@laposte.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog