Portes du Tarn-Terra2.

Nous n’échapperons pas à l’approche des municipales au verdissement opportuniste  de quelques listes prétendantes.

Il faudra alors avoir de la mémoire et garder en tête tant les vilains silences que le combat et la pugnacité de quelques citoyens qui continuent de lutter contre des projets élaborés en niant le bon sens commun, malgré de nombreuses oppositions.

Ne dit-on pas que les petits ruisseaux font les grandes rivières ?

De nombreuses révoltes qui paraissent bien petites conduiront, il faut l’espérer,  à des prises de conscience et des actes concrets allant dans le sens de la protection  présente et future de notre planète.

Portes du Tarn-Terra2.
Portes du Tarn-Terra2.

Et comme il est difficile de rester coincé entre marteau et enclume…

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=937086729959946&id=100009758831939

 

De nombreux médias s’emparent du malaise des élus et plus particulièrement des maires.

Nous estimons à sa juste valeur l’engagement de ces derniers et déplorons les attaques physiques, les menaces dont ils peuvent être victimes.

Nous avons souvent entendu « un maire ne peut tout faire » nous savons que c’est vrai et les « Portes du Tarn » ont été un révélateur des pressions subies à différents niveaux.

Quand nous avons pris le train en marche, il y avait sur ce sujet un manque de transparence évident que seul le maire de Buzet a rompu lors d’une réunion publique dans sa commune. Même si nous avons été déçus par la suite nous lui gardons une forme de reconnaissance.

Lorsque l’on choisit d’épouser une fonction il faut avoir le courage de ses actes et ne pas se réfugier sans cesse derrière des raisons économiques, la nécessité de créer de l’emploi quel qu’il soit, y compris précaire, et pour ce qui concerne les engagements financiers nos élus devraient être bien plus vigilants avec l’argent public, le nôtre.

Nous, si nous faisons une erreur dans la gestion de notre budget, nous la payons cash, pas de cadeau, pas d’excuse, à nous d’avoir le sens des responsabilités, de ne pas nous laisser piéger par les miroirs aux alouettes de notre société de consommation.

Bien des voix se sont élevées depuis plusieurs années pour crier au feu tant au niveau économique qu’au niveau environnemental, en ce qui concerne la zone des « Portes du Tarn ».

Des projets porteurs et respectueux de l’environnement ont été retoqués au profit de la course à la mondialisation.

Les responsables de telles gabegies ne devraient pas sortir indemnes et blanchis de toute responsabilité.

Respecter les élus, oui, à la condition qu’ils entendent et respectent leurs fonctions, leurs pairs et tout autant les citoyens…

Une délégation ne donne pas le pouvoir absolu.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog