Portes du Tarn : L’élanion concurrencé par les pigeons…

Le nombre de participants à cette manifestation, environ 300, paraitra bien faible  voire dérisoire à certains. Nous pourrions prêcher en évoquant les conditions défavorables alors que le Tarn est à son tour en zone rouge mais à quoi bon ?

Encore un coup d’épée dans l’eau de ces empêcheurs de tourner en ronds, de ces écolos bobos  qui ont bon dos pour porter le criant déficit du développement de la zone des « Portes du Tarn ».

L’œil grand ouvert sur l’état des lieux de cette zone nous déplorons le peu d’intérêt qu’y portent nos concitoyens parfois prompts à condamner sur d’autres sujets.

Nous souhaiterions une totale transparence, et oui, c’est une infirmité, sur les failles mises  au grand jour par  le rapport de la chambre régionale des comptes d’Occitanie.

Un rapport qui semble compter pour du beurre alors qu’il vient huiler les rouages d’une légitime contestation quant à l’usage des deniers publics.

Et non !  Même si c’était hier, cela ne devrait pas passer en pertes et profits.

Et qu’en est- il aujourd’hui ?

Une réunion publique sur chacune des  deux intercommunalités concernées  permettrait d’éclairer la situation, de démêler l’enchevêtrement entre SPLA et SMIX en revenant sur le rôle joué par certains décideurs aujourd’hui hors jeu ou envolés vers d’autres fonctions, entre compétences du département et de la région, et de mettre à plat le sujet de la participation financière, de son équité…

Alors voyez vous, que l’on voit la vie en vert, en  rose, en bleu en blanc en rouge, nous devrions tous tomber d’accord et refuser de faire de l’ombre à l’élanion en un énorme vol de pigeons.

Pendant que nous nous disputons à tort ou à raison, les paons eux peuvent continuer tranquilles à faire la roue et à décider pour nous avec l’argent public.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog