Portes du Tarn : dans vingt ans si on peut.

  • Un Oeil Sur Villemur

Portes du Tarn : dans vingt ans si on peut.

https://www.facebook.com/ville.de.saint.sulpice/

Il y a tellement longtemps que nous sollicitons une réunion publique d’information sur la zone des « Portes du Tarn » que nous ne résistons pas à mettre en ligne le dernier conseil municipal de Saint Sulpice.

Un conseil municipal comme le précise  monsieur le maire n’est pas l’instance la plus appropriée à ce genre d’exercice. Cette initiative constitue un premier pas à saluer  vers une nécessaire information, concertation et un besoin de débattre démocratiquement  sur une zone dite d’aménagements concertés…

Lors d’un conseil municipal à Buzet des échanges sur ce sujet avaient déjà eu lieu mais ils n’avaient  pas été portés en direct à la connaissance des personnes intéressées autres que des élus.

Si vous le souhaitez en une heure et quart à peu près vous pourrez entendre quelques explications sur cette zone et les prévisions la concernant. Vous cernerez mieux  le rôle décisionnaire du SMIX (Syndicat des portes du Tarn) et donc de nos élus et le rôle technique de la SPLA 81(Société Publique Locale  d’Aménagement).

Comme souvent on a le sentiment que tout est bien huilé mais il faut écouter jusqu’au bout.

Des explications importantes sont fournies sur les notions « Eviter, réduire, compenser » dont l’ordre n’est pas anodin, sur la nécessité d’attendre un arrêté inter préfectoral avant de pouvoir concrétiser de possibles engagements.

Des questions intéressantes de la part de la majorité élue et de la minorité très active de Saint Sulpice investie sur ce dossier.

Le développement de cette zone ne se fera que sur le temps long,  horizon 2042 et cela est présenté comme logique et attendu.

Alors si c’était prévu, pourquoi nos élus ont-ils un temps émis et communiqué  tant d’inquiétudes.

Ils savaient que ce temps long ne pourrait  qu’impacter nos finances locales, ils ne tombaient pas des nues, d’autres zones ont posé et posent  problème.

Peut-être sont ils inquiets eux aussi de voir se multiplier ces zones ; Pas pour l’artificialisation des sols, ne soyons pas dupes, juste pour des raisons de concurrence.

Mais ils ne peuvent qu’être rassurés par les propos de madame Laumond qui précise que les entreprises ne rentrant pas dans le cadre si vertueux des « portes du Tarn » sont redirigées vers les autres zones d’activité. Cette affirmation a reçu confirmation de la bouche même de monsieur le maire de Villemur, président de la communauté de communes Val’AÏgo  lors du conseil municipal de ce 1er mars.

 

Des questionnements ont été émis sur le respect de la biodiversité, le devenir de jardins partagés,  l’entrée de la Région dans le SMIX, et plus encore…

 Une nécessaire mise au point aussi  sur un soi- disant « mauvais esprit ».

L’équipe minoritaire se devait de revenir sur le diagnostic de la chambre régionale des comptes d’Occitanie qui épingle la gestion de cette zone.

Peut-on l’accuser de « mauvais esprit ?

Les opposants expliquent avec justesse qu’ils  ne sont pas de ces gens contre tout, Seulement des personnes qui transposent sur les lieux où elles vivent des inquiétudes formulées au plus haut niveau de l’Etat.

Des personnes qui ne se contentent pas de constats mais tentent de trouver des alternatives et des propositions comme la construction d’un lycée tourné vers les métiers d’aujourd’hui et de demain liés à la protection de l’environnement, à la recherche d’énergies propres…

Sur certains éléments ils se retrouvent très certainement d’accord  avec quelques autres élus qui ont crié au loup dés les balbutiements de cette zone.

Le projet Terra 2reste  en ligne de mire de la contestation, non seulement par son envergure mais aussi pour le choix de la  logistique avec tout ce qui en découle au niveau nuisances et conditions de travail peu enviables comme démontré par plusieurs reportages.

Une nouvelle société de logistique aurait postulé pour un emplacement sur cette zone mais se serait vu opposé un refus, si l’on en croit les dires de monsieur le maire de Villemur qui siège aussi au SMIX.

La confirmation de la signature avec la société Duval a été annoncée.

Monsieur le maire de St Sulpice a  évoqué au cours du conseil une des raisons du sentiment d’opacité ressenti en expliquant que les éventuels investisseurs exigent des élus et des décideurs, des clauses de confidentialité sur leurs possibles engagements.

Nous voudrions tellement y croire…

Nous vous conseillons vivement d’écouter ce document, vous pourrez ainsi juger par vous-même de la pertinence d’  inquiétudes qui ne seront pas levées par quelques bribes d’informations annoncées ci et là…

Si comme quelques élus le prédisent cette zone est une chance pour le développement économique de nos territoires, pourquoi ne viennent-ils pas exposer la situation et argumenter concrètement leurs espoirs  lors de réunions publiques ?

 

Ils y gagneraient  en transparence car les clauses de confidentialité ne sont pas une explication  ...

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog