UNE PETITE VOIE VERTE, QUI SENTAIT BON LA FERRAILLE

voie4

 

 

Du PLU à la St Glinglin.

 

Cette parodie maladroite ne se veut ni source de polémique stérile, ni mise en cause d’une personne en tant que telle.

Elle se veut constat, questionnement.

La vente d’une partie de ballast interrompt le parcours initial de la voie verte.

A l’heure où le PLU semble mettre en avant des voies douces, y compris vers LE TERME, on s’aventure à souhaiter qu’elles ne soient pas comme la voie verte stoppées à VILLEMUR, reportées à la Saint-Glinglin.

Le TERME s’étale pour la plus grande partie entre la D630 et la D32.

Aller à VILLEMUR à pied ou à vélo pour quelques courses en pratiquant un peu de sport salutaire ou pour le simple plaisir de la marche relève d’une expédition périlleuse.

Les cinémomètres considérés répressifs par une grande partie de la population auront du mal à assumer sur ces deux départementales le rôle dissuasif et préventif qu’on souhaite mettre en avant.

Marcher sur l’actuel ballast comporte quelques risques pour chevilles, genoux et hanches.

Lors d’un des derniers conseils municipaux le coût de réalisation de cette voie a été opposé à nos questionnements.

Impossible, avisés que nous sommes de ne pas considérer la réponse tant il est vrai que les ressources d’une commune doivent être ménagées par ces temps où conseils généraux et régionaux sont dans l’expectative face à la réforme territoriale...

Nous sommes donc certains que nos élus avant de procéder à la vente de la portion de ballast ont sérieusement étudié le coût du contournement par la maïserie, Saint-Exupéry

Autre suggestion, emprunter le parking public et le terrain récemment acquit pour rejoindre l’ex déchetterie…

Ils ont de même sûrement anticipé tout risque pour les piétons et les cyclistes détournés.

Un regret, pourquoi ne pas avoir présenté dans son intégralité le projet avant le vote de la vente de cette parcelle de ballast.

Les biens publics appartiennent à une communauté en droit de poser des questions face aux faits accomplis.

On ne peut certes demander l’avis de chacun, à quoi servirait la représentation des élus ?

On se prend à rêver de rencontrer Transparence main dans la main avec Concertation arpentant au côté de Démocratie les trottoirs de Villemurmure d’un air triomphant sous le regard ravi d’habitants confiants.

Pure vue de l’esprit ou rêverie du monde de Prévert où l’espérance, petite fleur fragile mais vivace fleurit sur la pierraille d’un ballast …

 

Marie Gabrielle GIMENEZ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog